Voici la marche à suivre :

Vous pouvez avoir autant de désirs que vous le souhaitez, mais occupez-vous d’un seul à la fois parce que le vœu que vous formulez doit être clair et ne pas être imbriqué dans d’autres désirs de réalisation. Plus il est énoncé de façon simple, précise et brève, plus il aura de force permettant la focalisation nécessaire pour se concrétiser.  N’oubliez pas, vous devez savoir ce que vous voulez vraiment*, l’indécision ou le manque de rigueur n’aboutissent jamais qu’à de vagues résultats. A ce propos, j’ajouterai cette citation avec une pointe d’humour : “Faites attention à ce que vous demandez, on pourrait très bien vous l’accorder ! “.

Activez la réalisation de votre désir!

Détendez-vous, ceci est indispensable, incontournable peu importe la gravité, l’urgence ou la difficulté de votre problème. Il est important de bien comprendre que vouloir activer la réalisation d’un souhait dans un état émotionnel imprégné de vos soucis, vos manques, vos inquiétudes ou vos peurs ne donnera aucun résultat. Pire encore, agir sous cette influence pourrait vous apporter le contraire de ce que vous recherchez ou aggraver votre situation. N’oubliez jamais qu’il vous sera donné selon vos sentiments profonds et surtout en fonction de vos croyances plus ou moins conscientes quel que soient vos paroles ou bonnes pensées du moment…
Une fois relaxé et dégagé de toute influence négative, reconnaissez que vous êtes parfaitement digne de recevoir l’objet de vos désirs; que seule votre croyance en l’existence de votre droit absolu à bénéficier du meilleur que vous puissiez espérer doit dominer. Ensuite, ressentez les sentiments qui seraient les vôtres une fois votre souhait réalisé. Concentrez-vous uniquement sur le résultat souhaité ou la résolution de votre problème. Enfin, détachez-vous complètement des circonstances qui vont faire en sorte que votre désir se réalise. Il est inutile et contre-productif d’essayer d’imaginer par quels moyens l’objet de vos désirs vous sera délivré. A moins que vous ne pensiez être plus avisé que l’Intelligence infinie qui dispose de ressources bien au-delà de la compréhension humaine ? Toutes les sommités réunies de cette planète ne pourraient rivaliser en ingéniosité ou connaitre tous les paramètres imaginables pour que ce qui semble impossible devienne possible. Certains appellent d’ailleurs cela des « miracles » quand ils n’en comprennent pas les rouages suprêmes ou que leur raison ne suffit plus à expliquer l’inexplicable.

Votre souhait activé, que faire? 

Rien ! Du moins, aucune autre action – physique ou non – n’est requise en vue d’accélérer la réalisation de votre souhait. Il vous suffit de croire en la réalité effective de votre désir réalisé, bien que celui-ci n’apparaisse pas encore concrètement dans votre vie. C’est d’ailleurs l’élément le plus difficile de ce processus, c’est-à-dire vaincre la croyance que quelque chose qui ne s’est pas encore produit en apparence ne peut pas déjà exister. Ne vous fiez jamais aux apparences !
Si une action devient nécessaire, elle vous sera inspirée au bon moment, au bon endroit, dans les meilleures circonstances et éventuellement, à l’aide de personnes les plus à même de jouer leur rôle – qu’elles en soient conscientes ou pas, dans la réalisation de votre objectif. Pensez régulièrement à visualiser la scène finale de votre nouvelle condition, de votre état d’être tel qu’il sera une fois le désir réalisé ou le problème résolu. Le temps que prendra votre vœu à se concrétiser et proportionnel à votre croyance dans le fait qu’il vous sera donné ce que vous demandez…

Vous voulez aider un autre à réaliser son désir ?

C’est tout à fait possible et assez simple. Voyez la personne telle qu’elle serait si elle était, ferait ou avait obtenu ce qu’elle désire être, faire ou avoir. Pour cela, vous pouvez, par exemple, imaginer lire un de ses mails ou commentaires annonçant que son problème est résolu, qu’elle a eu ce qu’elle désirait ou encore l’entendre vous le dire lors d’une discussion si vous êtes en relation proche avec cette personne. Par contre, n’essayez jamais de vous substituer à sa volonté quand il s’agit de décider ce qui est bon ou pas pour elle. Il n’y a que nous-même pour savoir ce qui est bon pour nous et pourquoi nous le voulons! Dégagez-vous alors de tout jugement quant à l’objet de son désir et de même que pour vos souhaits, ne tentez jamais d’imaginer par quels moyens cela s’accomplira ; restez attaché au résultat uniquement. Bien entendu, la personne pour qui vous désirez intervenir doit savoir que vous intercédez en sa faveur dans le respect de son libre-arbitre. Cependant, il existe des situations qui pourraient vous autoriser à intervenir sans que la personne ne soit au courant, notamment dans le cas où elle serait dans un très grand désarroi ou dans un état de santé qui l’empêcherait d’agir par elle-même. Mais dans ce cas, faites-le en gardant à l’esprit “de faire au mieux dans son propre intérêt”. Quoi qu’il en soit, si vous avez le moindre doute, abstenez-vous ou visualisez très simplement une issue heureuse à son problème. Nul ne connait le chemin de vie des autres ; pas même celui des êtres qui nous sont les plus proches et les plus chers au monde…

F. de Saintonge/Docsavage


*Si vous avez des soucis pour déterminer l’importance de vos désirs, voici ce que disait Neville Goddard à ce sujet: « Je préfère me pencher sur un seul désir de réalisation qui focalisera mon attention en limitant sa formulation à une courte phrase simple, ou un acte qui implique son accomplissement, mais je ne limite pas mon ambition pour autant. Je sais seulement que mon plus grand objectif réel comprendra tous les autres de moindre importance et qui découleront tout simplement de la réalisation du but principal. »