Inscription

Rejoignez-nous et posez vos questions sur tout ce que vous aimeriez savoir à propos de la métaphysique, de la loi de l’attraction, des méthodes de développement personnel et bien d'autres sujets qui vous intéressent. Vous pourrez également répondre aux membres et interagir de différentes façons avec eux en leur soumettant vos idées qui seront sûrement appréciées. C'est libre et sans engagement ! Pour le confort de votre expérience de navigation sur notre site, nous n'imposons aucune publicité ni annonce et n'utilisons pas de système de traçage.

Connexion

Mot de passe oublié

Veuillez entrer votre adresse email d'inscription. Vous allez recevoir un courriel contenant un lien pour créer un nouveau mot de passe.


Vous devez être connecté pour cela.

Désolé, vous n'avez pas les permissions pour poster un article. Veuillez consulter l'administrateur.

De Isis à la vierge à l’enfant …

De Isis à la vierge à l’enfant …
0
(0)

Saviez-vous que « la vierge à l’enfant » aurait été détournée de sa représentation d’origine par les premiers chrétiens ? En fait, elle aurait été celle de la Déesse Isis (Appelée surtout Ezi ou Eset) dans la religion (très ancienne) égyptienne ? Isis était la Déesse de la fertilité, de la croissance – y compris celle des cultures agricoles, de la féminité, mais aussi de la guérison et des soins en général. Elle était aussi celle qui était étroitement liée aux cycles lunaires…

Développement: De nombreuses régressions d’individus très divers ont « canalisé » (ou personnifié selon leur vies antérieures, si vous préférez) un être se présentant comme « Ezi, Eset ou Isis » ayant vécu en Egypte au cours d’une période assez longue1Près de 600 ans selon ses propres dires.. Elle fut occultée par des « prêtres » qui n’avaient aucun intérêt à ce que cela persiste en fonction des croyances qu’ils voulaient mettre en avant selon leur propres désirs de domination. D’ailleurs, sa représentation était celle du Sphinx, encore visible de nos jours, mais ensuite retaillé à visage masculin2A ce sujet, les observateurs les plus perspicaces auront remarqué la disproportion de la tête par rapport au corps du sphinx actuel…par ces mêmes « prêtres » manipulateurs.

Ezi était(est!) un Être Évolué issu de Sirius3L’étoile Sirius est dénommée Sopdet (ou Sôpdit), plus tard transcrit en grec sous le nom Sothis. Une déesse éponyme existait, en raison du culte lié à cette étoile dont la réapparition dans le ciel du matin après sa conjonction avec le Soleil (le lever héliaque) était, à l’époque, annonciateur de la prochaine crue du Nil indispensable à l’agriculture égyptienne. Ce lever héliaque avait lieu, à l’époque, début juillet. Il s’est depuis lentement décalé de plusieurs semaines du fait du phénomène de la précession des équinoxes. Dans la culture égyptienne l’Ouest est le lieu où le Soleil se couche par opposition et l’Est est le lieu où le Soleil se lève. Sirius à l’époque de l’Égypte antique était visible à l’est, au mois de juillet. Dans l’Ancien Empire, Anubis était associé à l’étoile Sirius et guidait les âmes vers leur destin stellaire.. Sa venue sur Terre (où elle a revêtu un corps en partie « humain » pour des raisons pratiques) avait pour but, l’enseignement et l’évolution de l’espèce humaine après la catastrophe de l’Atlantide. Ses moyens étaient donc plus ou moins relatifs, cependant, elle utilisait l’or comme vecteur pour apporter soins et évolutions psychiques et physiques. D’autres de ses vecteurs étaient les chats4D’où la représentation originale du sphinx avec une tête de femme et un corps de chat. qui, par leur nature, allaient où bon leur semble. Ceci permettait de diffuser plus largement les « vibrations énergétiques » à un plus grand publique.

Cependant, les peuples locaux ont finit par confondre le métal précieux avec ses pouvoirs intrinsèquement liés par Ezi. Ils ont alors porté leur attention à la valeur purement vénale de ce métal en croyant qu’il était le véritable pouvoir. Une forme de révolte et de pillage mirent fin à son « règne ». Bien que dévouée à ce peuple, l’ayant soigné, enseigné avec compassion et gentillesse, elle fut lapidée à mort et son temple fut détruit…

 

Rédaction d’après des récits de régressions sous hypnose profonde.

Illustration: Le temple d’Isis à Philæ5Le temple d’Isis à Philæ, situé dans le quart sud-ouest de l’île, est la principale construction de Philæ. C’est l’un des sanctuaires majeurs de la déesse en Égypte. Le temple fut élevé par les souverains lagides (dynastie hellénistique, 332-30 AEC) sur un sanctuaire antérieur, qui serait l’œuvre d’Ahmôsis II (Amasis, 570-526 AEC), pharaon de la XXVIe dynastie dont le nom est attesté sur de nombreux blocs de remploi. Nectanébo Ier, pharaon de la XXXe dynastie, qui régna de -380 à -362 a fait construire un élégant pavillon vers ~ 370, à la pointe méridionale de l’île. C’est l’ultime lieu de culte de la déesse ; vers 530 la fermeture du temple est ordonnée par l’empereur Justinien1. À la suite de la construction du haut barrage d’Assouan l’île véritable a été submergée dans les années 1970. Le temple fait partie d’un ensemble de monuments édifiés sur l’île aux époques pharaoniques et gréco-romaines qui ont été déplacés sur l’île voisine d’Aguilkia, aussi appelée Philæ par commodité, notamment comme lieu de destination touristique mondiale. (Source Wikipedia)

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter.

Moyenne: 0 pour un total de 0 vote(s)

Aucun vote ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article n'ait pas suscité votre intérêt !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Pouvez-vous nous donner un bref avis de ce qui a motivé votre notation ?

Docsavage

Docsavage

"Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres"Conseils
Passionné de recherches en matière de métaphysique, parapsychologie - et de tous sujets relatifs à l'avancement de l'espèce humaine, je suis toujours en quête de ce qui pourrait lever le voile qui obscurcit nos connaissances ou occulte notre Savoir Intérieur.

1 commentaire

  1. Pour pouvoir s’implanter, à chaque fois qu’une nouvelle croyance, nouvelle religion, nouvelle civilisation semble prendre le dessus, pour mieux s’affirmer, celle ci se sert de croyances, de mythes déjà installés et les détourne à son avantage. l’exemple le plus frappant étant Noël, présenté comme la naissance du Christ, du sauveur, messie ou autre et qui au départ n’est rien d’autre que la célébration du solstice d’hiver célébré par la culture Romaine. Il nous appartient donc de retourner, le plus loin possible vers l’origine d’une représentation, d’une croyance et d’accéder ainsi à une parcelle de vérité sur notre monde.

    1
    0

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.